Réussir l'égalité femmes-hommes

Quelle place pour les femmes dans les Conseils régionaux ?

 (Les Nouvelles News)

La répartition des vice-présidences des Conseils régionaux offre peu de surprises. Les hommes tiennent le haut de l’affiche, et les rôles demeurent très genrés.

Les listes devaient respecter la parité mais les têtes des listes étaient en grande majorité des hommes. Résultat : 47,8 % de femmes en moyenne à siéger dans les conseils régionaux.

3 présidentes sur 13 régions métropolitaines. C’est tout aussi rarement une femme qui occupe la place de numéro 2 : 10 des 13 premiers vice-présidents sont des hommes.

Dans 8 régions sur 13, le président et son vice-président sont des hommes. A noter que la non-parité est inversée en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, où la présidente et la vice-présidente sont des femmes.

Chaque région compte une quinzaine de vice-président.e.s, hommes et femmes en alternance. Qu’en est-il des responsabilités qui leur sont associées ?

Sans grande surprise, on observe des répartitions associées aux stéréotypes de genre. Comme c’est aussi le cas dans les conseils départementaux : les Finances et l’Emploi restent des compétences largement masculines.  A l’inverse, 8 femmes pour 3 hommes occupent des vice-présidences consacrées à la Formation professionnelle. L’Education reste plutôt une affaire de femmes : elles sont 7 vice-présidentes chargées des lycées, contre 3 hommes. Et 6 contre 4 pour l’Enseignement supérieur. De même que la Santé : elle est à la charge de 6 vice-présidentes pour 1 seul vice-président.

Le secteur le plus masculin est celui des Transports : 10 vice-présidences associées à ce domaine sont occupées par des hommes, une seule par une femme.