Réussir l'égalité femmes-hommes

Pas de parité au Grand Paris

(les Nouvelles News)

A la métropole du Grand Paris, les hommes occupent 72% des sièges… et 85% des vice-présidences.

« Quand la parité n’est pas imposée par la loi (…) la domination masculine reprend le dessus », déplorait l’association Femmes Solidaires à la veille du conseil.

La raison de ce déséquilibre est en effet parfaitement logique : à l’exception de Paris, qui dispose de 62 conseillers, dont 30 femmes, les autres communes de la métropole ne disposent que d’un siège, trois au mieux. Et les maires de ces villes en sont membres de droit. Sachant qu’en France seuls 16% des maires sont des femmes, pas étonnant que les hommes soient en surnombre.

Le déséquilibre aurait pu être en partie corrigé par l’attribution des vice-présidences. Mais il n’en a rien été, au contraire. Car sur les 20 vice-président.e.s élues lors du conseil vendredi 22 janvier – sans compter le nouveau président de la Métropole, Patrick Ollier (Les Républicains) – ne se trouvent que 3 femmes : 15%, c’est pire encore que la proportion de conseillères.