Réussir l'égalité femmes-hommes

BAN KI-MOON APPELLE À INVESTIR DANS LES ADOLESCENTES POUR FAIRE PROGRESSER LA SOCIÉTÉ

New York, Oct 11 2015 12:50PM
 
A l'occasion de la Journée internationale des filles qui est célébrée chaque année le 11 octobre, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé samedi à investir dans les adolescentes d'aujourd';hui de sorte que demain elles puissent être fortes en tant que citoyennes, dirigeantes, chefs d'entreprises et chefs de leurs ménages.

« Garantissons aujourd';hui leurs droits et notre avenir commun », a dit le chef de l'ONU dans un message publié à cette occasion.
Il a rappelé qu'il y a trois ans, il avait condamné l'agression contre la jeune Pakistanaise Malala Yousafzai, récompensée depuis du Prix Nobel de la paix, et demandé davantage de possibilités pour toutes les filles, où qu'elles soient. « Aujourd';hui, j'applaudis son courage et celui de toutes les filles, qui veulent avant tout pouvoir apporter leur contribution à notre monde », a-t-il dit.

Selon le chef de l'ONU, les objectifs de développement durable récemment adoptés « comprennent à juste titre des objectifs essentiels d'égalité des sexes et d'autonomisation de toutes les femmes et de toutes les filles ».
« Ils sont l'occasion pour la communauté internationale de s'engager pour rompre la transmission de la pauvreté, de la violence, de l'exclusion et de la discrimination d'une génération à l'autre, et de réaliser notre vision : une vie de dignité pour tous », a-t-il insisté.

« Il nous faut maintenant nous mettre au travail pour atteindre ces objectifs de développement durable et honorer les promesses que nous avons faites de donner aux filles toutes les possibilités qu'elles méritent alors qu'elles grandissent et deviendront adultes à l'horizon 2030 », a-t-il ajouté.
 
« Il faut donc leur permettre d'éviter le mariage précoce et les grossesses non désirées, de se protéger contre la transmission du VIH, d'éviter les mutilations génitales féminines et d'acquérir l'instruction et les compétences dont elles ont besoin pour réaliser leur potentiel. Il faut aussi garantir leurs droits sexuels et procréatifs. Toutes les filles, où qu'elles soient, doivent pouvoir vivre sans crainte et sans violence. Si nous réalisons ce progrès pour elles, nous ferons progresser l'ensemble de la société ».
________________

Pour plus d'informations, veuillez consulter le site du Centre d'actualités de l'ONU: http://www.un.org/french/newscentre/

Pour accéder  à l'édition du jour au format PDF: http://www.un.org/apps/newsFr/archive.asp

L'association Adéquations agit en croisant les enjeux de l'égalité femmes-hommes et de l'approche de genre, le développement durable, les droits humains et la solidarité internationale.

"Le pouvoir des adolescentes - horizon 2030" : c'est la thématique annoncée par l'ONU, le 11 octobre 2015 à l'occasion de la journée internationale des filles, pour que les organismes des Nations Unies, les États Membres, les organisations de la société civile et le secteur privé accroissent leur engagement en faveur de l'autonomisation des adolescentes.

Dans le cadre sa campagne "Un mois, un droit" le collectif Agir Ensemble pour les Droits de l’Enfant (AEDE) dont Adéquations est membre a choisi de faire écho à cette invitation des Nations unies en portant un plaidoyer  pour un repérage et une  prise en compte systématiques des obstacles spécifiques rencontrés par les filles à l'exercice de leurs droits.

==> Voir le texte du plaidoyer : www.adequations.org/spip.php?article2327
==> Voir les outils créés par Adéquations pour la mise en œuvre de la Convention internationale des droits de l'enfant à partir de l'approche de genre : www.adequations.org/spip.php?article2151