Réussir l'égalité femmes-hommes

4 au 7 juillet, le rapport de la France examiné à la CEDEF/CEDAW

Le Comité CEDEF/CEDAW a examiné le rapport de la France du 4 au 7 juillet 2016. Composé de 23 expert.e.s, il est chargé d’en faire une lecture critique et de produire des recommandations.

Le Comité CEDEF a remis ses  recommandations le 22 juillet. Voir leur traduction en français  faite par REFH.

Les ONG féministes françaises reçues à l'ONU par le Comité CEDEF le 4 juillet

Extraits de l'article d'Annie Sugier dans 50/50 Magazine du 12 juillet

"Le 4 juillet, les ONG au nombre de 9, dont 7 étaient présentes dans l’hémicycle, se sont partagées 10 minutes pour exposer leurs principales recommandations au comité CEDAW.

C’est pour celles-ci un moment fort, car elles ont la possibilité d’interpeller les représentant.e.s de leur gouvernement et la CEDEF par une déclaration orale en se basant sur leur rapport « alternatif ».

La CLEF parce qu’elle coordonne plus de soixante associations dont les missions couvrent les différents domaines des droits des femmes, a été en mesure de traiter l’ensemble des sujets contenus dans le rapport gouvernemental.

Deux minutes d’intervention c’est court. Il a fallu choisir quatre priorités :"

  • les violences contre les femmes.
  • l’égalité dans les sphères économiques.
  • la lutte contre les stéréotypes de genre dans l’éducation, les médias, la culture, le langage
  • Les discriminations concernant certaines femmes telles que les femmes immigrées, les femmes Rom, les femmes handicapées et les femmes lesbiennes.

"En conclusion, nous avons affirmé que les droits des femmes ne peuvent progresser sans laïcité,  pour garantir l’émancipation et la liberté des femmes dans un contexte marqué par la montée des extrémismes religieux."

REFH a lancé une action pour faire connaître la CEDAW/CEDEF dans les établissements scolaires depuis 2014-201 et la continue en 2016-2017.

Le Comité CEDEF/CEDAW a examiné le rapport de la France du 4 au 7 juillet 2016. Composé de 23 expert.e.s, il est chargé d’en faire une lecture critique et de produire des recommandations.

Voir la Convention CEDEF/CEDAW

Voir le livre sur la CEDEF coordonné par Diane Roman

 


Commentaires de Regards de femmes sur l'audition CEDEF

L’application effective des principes républicains de laïcité et d’égalité femmes-hommes, la protection de toutes les femmes et les filles vivant dans l’espace républicain face aux menées obscurantistes des extrémistes religieux ou politiques font partie des recommandations que nous adressons à la France lors de l’examen de son rapport devant la Commission pour l’Elimination des Discriminations Envers les Femmes (CEDEF/CEDAW) de l’ONU.

Voir le lien sur leur rapport écrit :

Stupéfiant !  Alors qu’il s’agit de l’organisation internationale qui vise à l’égalité femmes-hommes, le Comité contre l’islamophobie recommande à la France de reproduire les dénis des droits des femmes  de la charia. De son côté, la Ligue des droits de l’homme dénonce la loi renforçant la lutte contre le système prostitutionnel et demande à la France d’autoriser l’exploitation sexuelle. Leurs rapports sont également sur le site de l'ONU

Dans l'intervention orale faite le 4 juillet devant les expert.e.s de l’ONU à Genève, nous dénonçons l’impudence de ses organisations qui osent revendiquer la poursuite du patriarcat théocratique. 

Nous demandons en particulier

  • La protection des femmes et des filles face à l’endoctrinement de groupes intégristes refusant l’égalité des sexes
  • Les mesures prises pour empêcher l’embrigadement des enfants dans une vision hiérarchisée des sexes.