Réussir l'égalité femmes-hommes

1er buste de femme à l'AN : Olympe de Gouges

Le buste d'Olympe de Gouges est enfin installé à l'Assemblée nationale dans la salle des 4 colonnes. Première représentation d'une femme à l'Assemblée nationale.

 

 
Deux siècles ont été nécessaires pour que l’on distingue enfin cette femme extraordinaire, qui, en son temps, avait fait siennes les valeurs qui fondent le pacte républicain. De 1789 à 1793, année de sa fin tragique, elle a régulièrement adressé de nombreuses lettres et autant d’imprimés (pièces de théâtre, affiches et brochures) aux assemblées élues.
 
La plupart de ces documents forment la chronique ininterrompue d’une prise de parole audacieuse et si révolutionnaire, celle d’une femme libre à une époque où les femmes n’étaient ni électrices ni éligibles. Les combats humanistes d’Olympe de Gouges, incomprise ou longtemps marginalisée pour de mauvaises raisons liées à son sexe ou à ses opinions politiques girondines, nous touchent aujourd’hui.

Elle y revendique des droits égaux pour les femmes «La femme naît libre et demeure égale à l'homme en droits. » «Quelles que soient les barrières que l'on vous oppose, il est en votre pouvoir de vous en affranchir ; vous n'avez qu'à le vouloir.»  Elle contient la formule célèbre : « La femme a le droit de monter à l'échafaud, elle doit avoir également celui de monter à la tribune ». 
 
Il constitue aujourd’hui un repère pour tous ceux et toutes celles qui, dans le monde, luttent contre les maltraitances et les discriminations visant les femmes.
 
 
 
Voir l'inauguration sur le site de l'assemblée nationale